Reprise de l’Omra : ce qu’il faut savoir

L’Arabie saoudite a rendu obligatoire la vaccination contre le coronavirus pour les pèlerins musulmans souhaitant effectuer la Omra. C’est la décision de reprise de l’omra qu’ont pris les dirigeants du royaume saoudien pour pouvoir permettre aux fidèles de réaliser le pèlerinage pour La Mecque, sans pour autant que la Omra devienne une source de contamination.

Reprise de l’Omra

Le vice-ministre des Affaires du Hajj, Hisham Saeed, a déclaré dans des déclarations télévisées que les visites de la Omra depuis l’étranger commenceront le 10 août 2021. Dans le cadre des mesures de précaution, le responsable du royaume saoudien a souligné que les pèlerins venant de l’étranger doivent être vaccinés par l’un des vaccins COVID-19 approuvés par l’Arabie saoudite. Cette exigence avait déjà été introduite pendant le mois de jeûne du Ramadan en avril lors de la visite de la Grande Mosquée de la ville sainte de La Mecque et de la mosquée al-Masjid an-Nabawi à Médine, a déclaré Saeed.

Ainsi, 20 000 personnes sont en ce moment acceptées quotidiennement pour la Omra. C’est plus que ce qui a eu lieu pendant la période de Covid-19, mais c’est moins que la jauge habituelle. La reprise de l’Omra est une excellente chose pour les fidèles du monde entier.

Omra pendant la Covid-19

La Omra, que l’on peut considérer comme un pèlerinage mineur volontaire à La Mecque, que les musulmans peuvent effectuer à tout moment de l’année avait presque disparu depuis un an et demi. La Omra a été suspendue en février de l’année dernière par crainte d’une épidémie de coronavirus. En raison de la pandémie, la Omra était limitée aux Saoudiens et aux résidents étrangers du royaume qui étaient autorisés à effectuer le rituel à la Grande Mosquée à une capacité de 30% ou 6 000 personnes par jour. La reprise de l’Omra est donc une excellente nouvelle pour l’économie touristique du pays et de la ville de La Mecque, car elle était à l’arrêt pendant un an et demi.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page